Edito

 
L’édito du Président
 
J. Maurice DARBOUCABE 

 Cher(es) collègues

Cela fait maintenant de longs mois que nous apprenons à vivre avec la pandémie de COVID-19.

Cette situation inédite ne doit pas pour autant être prétexte à tout accepter et subir toujours plus.

Au plus fort de la crise avant l’été, ce sont bien les derniers de cordée, ceux qui ralentissent constamment les performances économiques en revendiquant le droit de vivre dignement de leur travail, qui ont pourtant porté notre pays pour passer les moments les plus difficiles.

Petits ouvriers, paysans, caissières, personnels soignants, enseignants, et bien d’autres, mais aussi les électriciens et gaziers, qui une fois encore, ont su faire face avec courage pour remplir leurs missions de service public.

Les services publics, qui ont encore prouvé qu’ils étaient indispensables, surtout dans les moments les plus difficiles… Ces services publics, mis à mal depuis de nombreuses années par un capital qui ne voit que ses intérêts et le profit de quelque-uns … Des services publics fragilisés et vidés de leurs moyens mais qui ont relevé le défi grâce à une implication sans faille de leurs salariés.

Malgré l’évidence de maintenir des services publics forts et efficaces pour répondre aux besoins essentiels de tous, notre Président construit le monde d’après sans tenir compte des leçons que nous aurions pu tirer des moments que nous venons de vivre. Au contraire, les plans de privatisations, les plans d’économies drastiques imposés à nos entreprises EDF, GRDF et leurs filiales se multiplient. Les milliards que l’on ne trouvait pas pour les retraites ou pour augmenter les salaires, viennent là très rapidement au secours de l’économie… comme ils étaient venus au secours des banques il y a quelques années…

 

L’argent avant l’humain, toujours le même refrain.

C’est aussi dans ce contexte que nos Activités Sociales s’efforcent de faire vivre le lien social.

Vous êtes nombreux à être partis cet été avec la CCAS et nous avons réussi à maintenir des colos pour nos enfants et nos jeunes.

Ce ne fut pas sans mal, mais les retours sont globalement très positifs et tant mieux.

Nous continuons donc de proposer des activités, de préparer les arbres de Noël, d’imaginer des voyages pour 2021, bien sûr en mettant tout en oeuvre pour votre sécurité et celle de votre famille, mais surtout, pour que la vie continue…

Enfin, j’espère pouvoir maintenir le rendez-vous annuel avec les inactifs pour répondre à leurs questions et faire un point sur nos Activités Sociales.

Nous vous proposerons des réunions au mois de novembre en espérant pouvoir les tenir. Notre priorité étant que ce soit vous qui construisiez l’avenir de vos Activités Sociales.

Je vous laisse découvrir ce numéro d’Impact, riche en informations importantes, plein de nouveautés et j’espère vous retrouver très vite pour des moments conviviaux.

Certains d’entre vous reçoivent, depuis quelques mois, des courriers leur annonçant la fin du tarif règlementé gaz en juin 2023.

Cette information génère des inquiétudes légitimes sur la continuité du Tarif Agent. Un petit rappel: EDF est le seul opérateur assurant le tarif particulier électrique et ENGIE le seul pour le tarif particulier gaz. Il est donc important de ne pas changer de fournisseur(s) d’électricité et/ou de gaz, comme le proposent les courriers reçus, car tous les autres commercialisateurs ne servent que des tarifs dérégulés et surtout pas statutaires.

 Bien amicalement

© 2021 CMCAS Béarn Bigorre | Mentions légales - Données personnelles

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?